Comment gérer l’impact émotionnel de la perte de votre emploi ?

18 Juil ‘22
4min
Annemarie Andre
Corrigé par notre psychologue Marina Pacini
A woman is holding a balloon, looks at it in a melancholic way.
Un licenciement ressemble souvent à une rupture brutale. Que vous l’ayez vu venir ou que ce soit totalement inattendu, après l’annonce, vous ressentirez probablement toute une gamme d’émotions, comme la colère et la surprise.

 

La perte de votre emploi peut même avoir un impact sur votre santé mentale. Pendant la Grande Dépression, une augmentation de 3,4 % des symptômes de dépression a été enregistrée dans toute l’Europe en raison de la vague de licenciements. Dans cet article, vous apprendrez comment gérer les conséquences émotionnelles d’un licenciement et comment vous en remettre !

 

Qui est le plus durement touché ?

 

Souvent, la longévité dans l’entreprise, la passion pour le travail ou l’entente avec les collègues ont peu à voir avec l’impact émotionnel.

 

Les salariés les plus durement touchés sont ceux qui manquent de confiance en eux et d’autocompassion. Ils sont les plus susceptibles de s’autocritiquer et de remettre en question leurs capacités.

 

Pour les collaborateurs qui ont confiance en eux, il est plus facile de se remettre. Ils croient en eux-mêmes, ce qui signifie qu’ils sont plus à même de faire face aux expériences difficiles.

 

Nous avons demandé à la psychologue Marina Pacini de nous donner quelques conseils et stratégies pour faire face à l’impact émotionnel d’un licenciement et s’en remettre :

 

1. Laissez de la place à vos émotions

 

Même si vous n’étiez plus particulièrement épanoui(e) dans l’entreprise, un licenciement soudain peut être un choc difficile à encaisser. « La première étape pour gérer vos émotions est de les reconnaître et de comprendre d’où elles viennent », explique Marina.

 

Laissez vos émotions s’exprimer, que ce soit en faisant une promenade, en en parlant à quelqu’un ou simplement en prenant le temps de vous asseoir et de réfléchir.

 

« Après avoir laissé de la place à vos émotions, il est temps de prendre soin de vous », conseille Marina. « Prendre soin de soi est votre récompense pour avoir travaillé sur vos émotions, et cela vous aidera à clore cette période d’émotion avec une impression de contrôle. »

 

2. Parlez-en à vos amis

 

Partager vos émotions vous aidera à assimiler ce chapitre de votre vie et à tourner la page. Les licenciements arrivent, et il n’y a pas de quoi en avoir honte.

 

Même les PDG et les managers les plus brillants ont été licenciés, par exemple Steve Jobs, le fondateur d’Apple, et Anna Wintour, rédactrice en chef de VOGUE, qui a même décrit ce licenciement comme une expérience qui forge le caractère.

 

N’hésitez pas à demander de l’aide aux personnes de votre réseau et à discuter de vos émotions. Qui sait, cela pourrait même déboucher sur votre prochaine opportunité d’emploi.

 

3. Prenez du temps pour vous

 

Avant de pouvoir se remettre de quelque chose, il faut d’abord savoir de quoi.

 

« D’un point de vue psychologique, un licenciement s’accompagne généralement de sentiments d’inadéquation et de doute de soi, de remise en question », explique Marina. « Ce que ces derniers ont en commun, c’est un manque de confiance en soi et d’autocompassion ».

 

Prenez donc le temps de travailler activement sur ces éléments. Si votre situation financière le permet, il est conseillé, d’un point de vue psychologique, d’attendre quelques semaines avant de commencer un nouvel emploi.

 

Cela vous donnera le temps de traiter émotionnellement l’événement, de comprendre vos besoins et vos désirs, et d’organiser vos prochaines étapes.

 

4. Maintenez une routine saine

 

Vous avez hâte de pouvoir enfin dormir jusqu’à midi et de remplacer vos déjeuners sains par une pizza ? Eh bien, ce n’est peut-être pas une si bonne idée ! Les gens ont tendance à laisser tomber leur routine lorsqu’ils sont licenciés, mais ce n’est pas forcément très judicieux.

 

En effet, après un licenciement, vous avez déjà perdu certaines autres fonctions (saines) de l’emploi. Selon l’universitaire Marie Jahoda, il s’agit d’une façon de structurer votre temps, de donner du sens à sa vie, d’entretenir des relations sociales, de jouir d’un statut et d’avoir des activités quotidiennes.

 

Votre santé mentale n’en sera que meilleure si vous maintenez certaines de vos habitudes saines, comme faire de l’exercice, manger sainement et entretenir vos relations sociales.

 

5. Organisez-vous

 

Vous avez encaissé le choc initial. Et maintenant ? Après un licenciement, vous pouvez adopter quelques mesures positives pour vous remettre sur les rails.

 

« Après une phase initiale d’acceptation et de deuil, le plus efficace que vous puissiez faire est de vous organiser », explique Marina. Vous pouvez vous poser les questions suivantes : « Quelles sont les prochaines étapes ? Qu’est-ce que je recherche dans mon prochain emploi ? Où puis-je commencer ma recherche d’emploi ? »

 

Mettez à jour votre CV et faites appel à votre réseau : Votre prochaine opportunité professionnelle est à portée de main !

 

N’hésitez pas à demander de l’aide pendant cette période difficile en programmant une consultation avec l’un(e) de nos psychologues.